Mon Parcours

Pratique actuelle

Thérapie psychomotrice

J’exerce en libéral à Paris XIVème, après avoir travaillé une dizaine d’années au CMPP Claude Bernard, centre de consultation pédopsychiatrique à Paris Vème.
J’accueille en séances individuelles de psychomotricité des enfants et des adultes, pour des problématiques variées : retards de développement, troubles de la coordination et de la régulation tonique, troubles de la marche, pathologies neurologiques (Parkinson, infirmité motrice cérébrale, dystonies…), troubles du comportement, troubles graphomoteurs, troubles alimentaires et de l’image du corps, troubles psychiatriques, douleurs chroniques liées au geste professionnel (malposition à l’ordinateur, port de charges lourdes, pratique instrumentale ou sportive)…
Pour plus d’un tiers des personnes que je reçois, la voix est au coeur du travail – soit que la demande concerne précisément ce mode d’expression (recherche d’une voix plus incarnée, plus authentique, plus solide et plus expressive en public…), soit que la voix se révèle une médiation adéquate pour l’abord de problématiques psychocorporelles diverses (troubles alimentaires et de l’image du corps, dépression, inhibition…).

Tout public

Je donne pour les adultes des cours collectifs hebdomadaires et des stages d’harmonie du mouvement, ainsi que des stages d’expressivité de la voix.

Durant les vacances scolaires, des stages sont programmés à Paris ou bien en formule résidentielle en région, souvent en coanimation (randonnée en montagne et chant, chant et mouvement dansé, trapèze et voix…).

Enseignement

Je dispense deux enseignements à l’Institut de Formation en Psychomotricité de la Pitié Salpétrière (Université Paris Sorbonne) :

– cours magistral et TD « respiration et mouvement » (module d’anatomie fonctionnelle)

– TD « corps, voix, expressivité » (optionnel)

J’ai par le passé enseigné l’expressivité du corps dans cette même institution, le développement psychomoteur en école d’éducateurs de jeunes enfants et la conscience du corps, la relaxation et la qualité du toucher en écoles d’infirmières.

Formation professionnelle

J’interviens régulièrement en formation continue pour des individuels, des entreprises, des associations ou des organismes dédiés, sur plusieurs thématiques : développement psychomoteur et schèmes développement, tonus et posture, respiration et mouvement, expressivité du corps et de la voix, la voix médiation psychomotrice, voix et toucher, gestion du stress, prise de parole en public.

Pratique musicale

Je fais partie de l’ensemble vocal des Parisian Harmonists, constitué de seize chanteurs qui interprètent a cappella, sous la joyeuse et savante direction de Nicolas Kern, des programmes d’une rare et délicieuse variété, du classique aux musiques de films harmonisées pour voix, aux chansons sur Paris, aux polyphonies du monde…

Programme sur notre page Facebook

J’ai monté avec Eric Page, pianiste, un programme de chants populaires intitulé « Au fil des langues », que nous présentons au gré des opportunités.

Marche arrière vers mes premiers pas

D’années d’enfance en Asie, à marcher pieds nus, nager, grimper aux arbres, à côtoyer des voisins de toutes couleurs, langues et horizons, j’ai assimilé le plaisir de la liberté du mouvement et développé une oreille sensible à la musique, des mots, des rythmes et des phrasés.

Adolescente, tentée par l’enseignement des lettres classiques ou par l’interprétariat, je me suis engagée dans la rude préparation à Normale Sup Lettres. Vivant mal le sentiment d’être réduite à une tête pensante, j’ai choisi de me risquer à une formation artistique afin de prôner sur scène, corps et âme, les valeurs culturelles et humanistes que j’aimais.

Formation artistique

J’ai suivi plusieurs enseignements d’art dramatique, du classique travail du texte à l’engagement plus émotionnel de l’Actor’s Studio, en passant par le masque neutre et la Commedia dell’arte, des stages dans la lignée de Peter Brook et d’Ariane Mnouchkine, rencontrée le temps d’un stage et dont l’acuité à repérer les talents m’a tant marquée.
Une envie de dire de grands textes, d’incarner de grands personnages véhiculant de grands sentiments…

Côté chant, le goût de l’opéra, du Lied et de la mélodie italienne de la Renaissance m’ont fait pencher d’abord pour une formation lyrique, vite mise à mal par des aphonies récurrentes : je faisais l’expérience d’un enseignement ambitieux mais non adapté à mes fragilités morphologiques, qui m’a conduit à de douloureux mois de rééducation orthophonique.

Je dois mon salut vocal principalement à Yva Barthélémy, qui avait elle-même perdu sa voix à l’aube d’une carrière lyrique prometteuse, et qui avait trouvé dans les livres d’anatomie et dans son intelligence du geste phonatoire la solution à ses difficultés techniques. Grâce à une gymnastique vocale conçue spécifiquement pour mon instrument, je retrouvai solidité et confiance.

Chemin faisant, signant mes premiers contrats de comédienne, je m’essayai à d’autres styles de chant, curieuse d’autres dynamiques, d’autres univers, mais surtout en quête d’un engagement corporel différent et plus entier. Variété, chants du monde, chant spontané, en solo ou en groupe, préparation au chant par une approche corporelle comme Feldenkrais, je cherchais comment façonner au mieux mon outil de travail d’artiste interprète.

La danse – le rock n’roll, puis la danse contemporaine et la danse baroque, faisaient partie de mon training régulier, parallèlement à la natation, au tai chi chuan et à l’apprentissage du piano.
Je suivais également des séances hebdomadaires d’antigymnastique (Thérèse Bertherat) pour affiner ma conscience du corps et du mouvement.

Expérience artistique

J’ai travaillé surtout au théâtre, en quête de spectacles alliant comédie, chant et danse. Des classiques comme Musset ou Marivaux, du café-théâtre, des créations contemporaines dont un très beau spectacle sur Schubert.
J’ai eu l’honneur de présenter à la télévision tchèque et en Chine deux méthodes d’enseignement du français, heureuse de promouvoir ainsi ma langue maternelle.

Ma sélection en 1995 dans la troupe du Théâtre Baroque de France, créé en collaboration avec le Centre de Musique Baroque de Versailles, fut la promesse de lendemains artistiques comblant mes aspirations.
Ma déception à la disparition précoce de la troupe a donné lieu à l’heureuse réorientation de ma vie professionnelle : j’ai choisi dès lors de concrétiser un projet que je mûrissais depuis quelques années, de mettre mon expérience artistique au service du soin.

Tournant vers la thérapie psychomotrice

J‘ai obtenu le Diplôme d’Etat de psychomotricienne en 2000, à l’issue de mes études à la Pitié Salpétrière (Sorbonne Université, Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie).
La formation de psychomotricien, transdisciplinaire, m’a dotée d’un socle théorico-pratique sûr, très complémentaire de mon expérience artistique, par essence plus intuitive.

Ainsi, de même que ma pratique thérapeutique peut se teinter d’une poésie héritée de mon expérience de la scène, mon travail sur l’expressivité du corps et de la voix repose sur des bases scientifiques et un cadre de travail solides.

Formations complémentaires

Côté mouvement…

Gymnastique holistique du Dr Ehrenfried (M.J. Guichard, AEDE) :
J’y ai trouvé à développer ma conscience du corps et une lecture du corps dans sa globalité.

Structuration psychocorporelle et Danse-thérapie (B. Lesage, IRPECOR) :
La variété des approches corporelles abordées et de leurs corrélats théorico-cliniques a été essentielle à l’élaboration de mon identité professionnelle.

– Analyse du Mouvement Laban / Bartenieff (A. Loureiro, LIMS – préprequis) :
Je pratique encore chaque semaine avec Angela Loureiro, qui sait comme personne transmettre la saveur et la valeur du mouvement dansé, pour ce qu’il est susceptible de mobiliser, d’entretenir, d’affiner, d’épanouir et de transformer pour chacun de nous.

Anatomie pour le Mouvement, Périnée et Mouvement (B. Calais-Germain) :
La vingtaine de stages suivis avec Blandine a complété la précision anatomique et fonctionnelle acquise à la Pitié Salpétrière et auprès de Benoit Lesage.

Anatomie in vivo (EFEAC) :
Ces sessions de dissection mont permis d’apprécier sensiblement le merveilleux agencement des différents systèmes du corps et leur complémentarité. La diversité et la subtilité des matières et des formes qui nous composent requièrent à elles seules un abord du corps précis et respectueux.

Prévention des troubles musculo-squelettiques des musiciens (Médecine des Arts) :
Cette formation a confirmé ma conviction de la nécessité d’une posture juste et dynamique pour un geste musical fin et économique.

Côté voix…

Psychophonie (A. Paris-Durieux, IFREP) :
Cette approche de la voix m’est apparue d’emblée en totale congruence avec la psychomotricité. J’ai suivi d’abord le cursus de formation à l’animation de groupes, puis la formation au travail individuel de la voix, parlée et chantée.

Anatomie pour la Voix (B. Calais-Germain, V. Fuentes, G. Cornut, A. Trolliet-Cornut) :
La richesse de cette formation tient à la combinaison fructueuse des apports de Blandine, kinésithérapeute et anatomiste, de Vicente, acteur, chanteur et enseignant en art dramatique, de Guy, phoniatre et chef de choeur, et d’Annie, orthophoniste. Elle place la voix à la croisée des chemins du corps, de l’expression, de l’émotion et de la santé.

Improvisation Vocale (J.Y. Pénafiel) :
Je démarre un cycle de formation avec Jean-Yves pour son expérience de la scène comme comédien et comme chanteur, pour ses recherches sur les musiques du monde et sur le rythme, pour la place qu’il donne au corps et à l’expression authentique dans sa pratique – pour son souci enfin de structurer l’abord de l’improvisation vocale.

Sophie Hiéronimus FAQ
23 rue Brézin Contact
75014 Paris Mentions légales
☎ : 06 88 39 20 08 N° de déclaration formation
📧 : sh@lavoixaucorps.com professionnelle : 11 75 52820 75
: Profil
© Copyright 2018 - Sophie Hiéronimus - La Voix au Corps