Les Fondamentaux de Bartenieff

Initialement danseuse et chorégraphe, Irmgard BARTENIEFF (1900 – 1981) étudie l’analyse du mouvement auprès de Rudolf LABAN à Berlin. En 1936, elle quitte l’Allemagne pour New York où elle devient kinésithérapeute, coordinatrice d’un service de rééducation pédiatrique, puis chargée de recherche sur le développement du nouveau-né et des jeunes enfants.

Elle s’est également dédiée longuement à l’analyse comparée de styles de danses d’ethnies et de cultures diverses, et est à l’origine de l’intégration de la danse-thérapie dans plusieurs hôpitaux new yorkais.

C’est elle qui a introduit la pensée labanienne aux Etats-Unis et créé à New York le Dance Notation Bureau, qui donnera naissance plus tard au LIMS, Laban puis Laban/Bartenieff Institute of Movement Studies.

Forte de sa pratique clinique et de ses recherches sur les schèmes de développement, elle cherche à cerner les fondements de la qualité du mouvement, tant physiologiques que motivationnels, avec pour objectif d’aider les personnes à gagner en mobilité.

Les Fondamentaux

Son approche se base sur la pratique des Fondamentaux, nom dont elle désigne les six mouvements qu’elle estime essentiels à la structuration du mouvement.

La forme dite de l’étoile de mer, sur le modèle de l’Homme de Vitruve de Léonard Da Vinci, est une posture de base pour une organisation du mouvement dans les rapports entre le centre du corps et ses six extrémités (des membres, du sommet de la tête et du coccyx), en lien avec l’espace environnant.

La personne s’exerce ainsi aux coordinations que l’enfant organise spontanément dans ses deux premières années, à tous les changements de forme et de niveau envisageables – passant par exemple de la position sur le dos au côté, à plat ventre, à quatre pattes, à assis, au chevalier servant, à debout, et retour au sol.

Dans cette recherche, Bartenieff a toujours à coeur de souligner la dimension poétique, qui a sa part dans la fonctionnalité du geste. Ainsi, si ses propositions reposent sur une connaissance théorique approfondie du corps humain et du mouvement – anatomique, physiologique, neurologique, psychologique, elle parle plus volontiers de phrasé et de rythmicité que de chronologie du mouvement ou de mobilité articulaire. Pour la santé d’une épaule, la qualité d’un port de bras ou d’un geste de la main par exemple, elle parlera plus volontiers de rythme scapulo-huméral que de congruence articulaire.

Les grands principes supportant le mouvement et l’expression

Peggy HACKNEY, élève de Bartenieff, a oeuvré à clarifier le travail de son maître, qui privilégiait la recherche en mouvement à sa mise en forme théorique. Elle a ainsi distingué douze principes récurrents dans les Fondamentaux et leur application. Parmi eux :

  • Le support respiratoire
  • L’échange dynamique avec le sol
  • La complémentarité de la stabilité et de la mobilité
  • L’alternance entre action et récupération
  • L’attention au phrasé
  • La considération de la complexité du mouvement et de l’unicité de la personne

Couplées à l’analyse du mouvement de Laban, les propositions de Bartenieff permettent des modulations infinies et la construction en conscience d’un répertoire riche et personnel.

C’est là un atout pour une expression de soi au plus près de ses aspirations.

Bibliographie

BARTENIEFF1

BARTENIEFF I.

Body Movement

2002, Routledge, New York and London

BARTENIEFF2

LOUREIRO A. et CHALLET-HAAS J.

Exercices Fondamentaux de Bartenieff

2008, Ressouvenances, Coeuvres-et-Valsery

BARTENIEFF3

HACKNEY P.

Making Connections

1998, Routledge, New York and London

BARTENIEFF4

PRESTON-DUNLOP V.

«L’intelligence du corps»  1996, Nouvelles de Danse

n°28, vol.1, Bruxelles

Sophie Hiéronimus FAQ
23 rue Brézin Contact
75014 Paris Mentions légales
☎ : 06 88 39 20 08 N° de déclaration formation
📧 : sh@lavoixaucorps.com professionnelle : 11 75 52820 75
: Profil
© Copyright 2018 - Sophie Hiéronimus - La Voix au Corps